Back to all Exhibitions

OBLACI – Yovan DRAGIC

27 Nov 2021 - 24 Déc 2021

Yovan Dragic est né en Provence en 1984 à l’ombre du mont Ventoux ainsi que sous l’ombre tutélaire de son père le peintre Dragan Dragic. Très jeune affligé d’un don déconcertant pour le dessin, il cherche de nombreux subterfuges pour éviter de mettre ses pas dans ceux de son père.

Étude d’arts appliqués à Lyon, puis formation de designer dans le secteur de l’automobile à Pontarlier, tout sauf les beaux arts. Mais dès les années 90, l’âge d’or des belles cylindrées est déjà révolu et concevoir un accoudoir de fauteuil pour le futur métro japonais ne l’exalte qu’un temps. Yovan un peu amer mais fataliste se cherche d’autres intérêts, d’autres passions, un domaine où son goût pour le beau et ce don encombrant pour le dessin pourraient enfin peut-être s’exercer et s’épanouir. Aujourd’hui il travaille d’arrache pied chez un encadreur iconoclaste de Lyon, Thierry. Il emploie toute son énergie à faire de son mieux pour contenter les clients. Entre ses mains chaque jour, passent des œuvres de toutes sortes, de toutes époques, quelques pièces d’exception qui font trembler la main et repousser prudemment la tasse de café, d’autres, sans grand intérêt mais toutes précieuses et singulières dans le cœur de leur propriétaire.

Yovan dessine pour le plaisir, pour faire plaisir et ne pas perdre la main. C’est là son domaine, là qu’il est chez lui avec du papier et un crayon. Dessiner au plus prés du réel, s’en approcher autant qu’on peut pour enfin le posséder. Dessiner pour posséder. Et le piège se resserre un peu plus. Immanquablement il va retomber dans le chaudron,c’est écrit ! Manquait plus que Thierry lui mette le pied à l’étrier…

Alors il se souvient… de ces moments passés avec son père, ces soirs d’été à contempler la course des nuages fuyant le mistral. Tous deux allongés dans les hautes herbes saturées de parfum, la masse écrasante du géant de Provence derrière eux, le ciel mouvant, les ombres qui font un peu peur. « regarde celui là on dirait une souris ! et celui là un dinosaure ! » – Papa comment on dit souris en Serbe? — Mich ! – Et nuages? – OBLACI !
Sous la main, sur la rame de papier doux, les nuages reprennent leur course presque tout seuls. Quand le geste, ancestral, précède l’idée d’un millième de seconde alors les pulsations du cœur s’accélèrent légèrement et le plaisir est là, intact. Cette sensation intemporelle de fusion avec les éléments qui résonne en chacun de nous depuis la nuit des temps et nous emporte.

S.D.

  • Date: 27 Nov 2021 - 24 Déc 2021

Galerie Autour de l’Image – 2019 – Droits réservés
Privacy Policy / Terms of Use