Chargement Évènements

« Tous les Évènements

SUMMER CAMP – expo collective

22 juin | 16 h 00 min > 7 septembre | 19 h 00 min

Venez découvrir des nouveautés et redécouvrir des travaux plus anciens de précédentes expositions de vos artistes favoris !!!

BASTIEN BÜRCHER, CÉCILIE, OLIVIER DEVIGNAUD, YOVAN DRAGIC, THIAGO FACINA, LUKASZ HUCULAK, OLIVIER KURCZ, JF LAFON, RAPHAËL LAM, BRUNO PACCARD, MICHEL PERES, DOROTHÉE RICHARD, MATHIAS SCHMIED

Cette exposition estivale est l’occasion de réunir plusieurs artistes habitués de la galerie. Vous aurez le plaisir de découvrir des nouveautés et de redécouvrir des souvenirs d’expositions passées.
Cet été, on se laisse aller à la nostalgie et on se laisse guider par nos artistes toujours prolifiques.

L’équipe de la galerie a demandé à ses artistes ce que le titre de l’exposition leur inspirait.

«N’ayant jamais participé à un camp d’été car je partais en vacances avec mes parents ou bien restais chez ma grand mère, je ne peux penser qu’à certains clichés véhiculés par la culture américaine. Comme les histoires d’horreurs racontées autour d’un feu de camp, les Marshmallow grillés, les premiers baisers et les premiers chagrins d’amour. Je pense aussi à des lieux en nature, des petites cabanes en rondins de bois très ambiance Canada. Étrangement, tout ça me parait assez intime et pourtant je n’en ai jamais fait l’expérience. C’est sans doute la puissance de la culture américaine qui engendre ces images. Je pense aussi à un de mes films préférés qui se passe lors d’une excursion estivale ou quelques amis ont décidé de faire une descente de rivière en kayak avec leur tente pour camper en route… seulement le week-end tourne au drame. C’est un film de 1972 de John Boorman qui s’appelle Délivrance.»

– Bastien Bürcher

«Pour Summer Camp, je me suis amusée, j’espère que ça vous donnera des idées.

Il me vient des chansons, les Bananarama et leur Cruel Summer, Les Jolies colonies de vacances, La Lambada ou même Joe le Taxi.
Quand vient la fin de l’été, les ados dansent le crépuscule de leur enfance, ils embrassent, donnent des baisers, ça roule des pelles, ça dépucelle. Le Summer Camp est un camp au goût d’éternité. C’est l’herbe fraîche et grasse qui écrase son vert sur les vêtements blancs, c’est les volutes et les ronds qui blanchissent le ciel depuis les lèvres qui nient «non, je n’ai pas fumé maman !». C’est les rougeurs et la peau qui gonfle sous les assauts tantôt d’insectes vampires, tantôt de vifs désirs. Le Summer Camp est le meilleur de tous les camps.»

Cécilie

« A minima, un pas de côté bienvenu, sinon une escapade hors des chemins battus, histoire de respirer un bol d’air frais, à l’extérieur de la routine, des habitudes, bonnes ou mauvaises, du quotidien. Tels sont les bienfaits du summer camp. L’opportunité rêvée pour découvrir ou éprouver de nouvelles sensations.

Je préfère ne rien connaître à l’avance, ne pas savoir. Le désir d’être surpris, dérangé, bousculé avec une bienveillance teintée d’ironie, comme lorsqu’un être cher te fait une bonne blague, et te titille avec humour. Aborder l’espace avec virginité.

C’est l’été, on laisse tout derrière, on se lave les idées et on kiffe. A chacun son voyage, à chacun son summer camp. »

– Olivier Devignaud

« Une chanson célèbre dit : « Rio sous 40 degrés, ville merveilleuse, purgatoire de la beauté et du chaos ». C’est ce que je ressens chaque été : entre la chaleur extrême et les pluies torrentielles, les plages belles mais bondées, le carnaval et toutes ses contradictions festives. L’été est entre les extrêmes. Nous prions pour son arrivée et pour son départ. »

– Thiago Facina

«Summer means… long evenings, the sound of cicadas, and mysterious smells of plants warmed by the sun. And afternoon walks through the galleries, where we catch the shade and enjoy cool of colors and soothing compositions.»

– Lukasz Huculak

«Ce que « Summer camp » m’inspire ? 
… Comme ça, je dirais un mauvais séjour linguistique pour adolescents boutonneux au bord d’un grand lac au Canada !
Mais pourquoi pas des images accrochées rue Sala ?!»

– Olivier Kurcz

Horizons infinis, instants éternels, glamour en tong, ivresse solaire, sensualité tentaculaire, aventures inédites, communion universelle sous la voie lactée ou les boules à paillettes… 

Faire feu de tout bois pour transformer le sable dans les chaussettes et les coups de soleil de cet été au camping en un fantasmatique Summer Camp! 

Et surtout croire que ça dure toujours.

– JF Lafon

«En anglais, dans le milieu des drag queen, « camp » veux dire kitch. Donc voilà. « Summer camp », signifie : un « été kitch ». Je pense à la couleur rose, à du doré, des Barbies sur la plage, avec des bouées et des jouets gonflables et en plastique.»

– Raphaël LAM

«Summer Camp… Congés payés, transhumance, bouchons, chaleur, nudité, soleil, terrasses, apéro, fête, oisiveté, tongs, colonies de vacances, plage, mer… À chacun sa parenthèse estivale, à chacun son summer camp

– Michel Peres

«Summer camp m’évoque les États-Unis, la jeunesse et toutes ses possibilités.
Des nouvelles expériences, un voyage, des rencontres dans la chaleur de l’été.»

Dorothée Richard

«Cela me fait penser au teenage movies des 80’s.»

– Mathias Schmied