Back to all Exhibitions

INVANITÉ – Raphaël LAM

10 Sep 2022 - 15 Oct 2022

Sur des fonds noirs brillants aux effets de cuir et de tissu, la série de dessins « INVANITÉ » explore deux univers parallèles. L’un géométrique abstrait et l’autre figuratif disneyien. J’encre en noir brillant des pages de livres que j’ancre sur papier blanc au fil, tout en dessinant des lignes, des formes et des silhouettes.
INVANITÉ
Les pages du livre « La vraie et solide piété de Saint-François de Sales » que j’ai noircies m’ont inconsciemment inspiré. Serait-ce pour cette raison que je perçois ces dessins comme des icônes ? Aussi j’ai créé plusieurs dessins comme des vanités. Les autres formes de représentation se sont invitées. Cela m’a inspiré le titre « INVANITÉ ». Ce terme énantiosémique m’évoque le mystère et l’évanescence, à l’image de ce qui émane de ces dessins.
GENÈSE
Dans mon processus créatif, chaque série de dessins donne naissance à une autre série. Pour cette nouvelle collection, voici comment cela s’est enchaîné. Le travail avec trois autres artistes de la galerie Autour de l’Image pour l’exposition “OCT-OPUS” en 2021 m’a permis de côtoyer et explorer des techniques et des univers bien différents des miens. En créant chaque dessin à deux ou quatre dessinateurs, j’ai pu enrichir mon univers esthétique tout en lui restant fidèle.
NOIR
En premier, travailler sur les monotypes monochromes et sombres de Bastien Bürcher m’a donné l’envie de fabriquer mes propres fonds noirs à partir d’un de mes médiums favoris, l’encre de Chine noire. J’ai peint des bandes jointives parallèles ou croisées avec une brosse large. J’ai obtenu des fonds aux effets tissés, floutant ou occultant les textes de ce livre. À cela, j’ai ajouté un vernis brillant, conférant un aspect de cuir noir lustré, pouvant aussi rappeler des tableaux de Pierre Soulages. J’ai commencé à travailler la matière noire brillante en 2001 de deux façons.
FIGURATIF DISNEYIEN
Mes créations sont habituellement géométriques et abstraites. Les parties figuratives de mes dessins provenaient des gravures des livres ou d’autres documents anciens imprimés que j’employais. Dans la précédente exposition “OCT-OPUS”, ce sont mes trois autres collègues artistes qui ont assuraient la partie figurative. Mais c’est sur un dessin de Bastien Bürcher que j’ai franchi le cap du figuratif, en dessinant-cousant avec des fils le profil de deux visages. En parallèle, voir Mathias Schmied s’inspirer et utiliser des comics m’a reconnecté à mon attachement pour les héros Disney de mon enfance. Et c’est finalement sur un dessin en diptyque de Jérôme Moreau que j’ai cousu mes deux premières silhouettes Disney, Mickey et Minnie.
CARRÉ
Quand j’ai commencé à créer à partir de livres, j’ai adaptais le format de mes dessins aux dimensions des pages de livres afin d’avoir une marge blanche égale des quatre côtés. Dernièrement, j’ai apprécié la liberté que me procurerait la contrainte du format carré. Après cette expérience, j’ai opté pour le minimalisme et la rigueur du format carré pour cette nouvelle série.
VANITÉ
Travailler la non couleur noire est cyclique chez moi et me plaît beaucoup. J’apprécie le contraste, la finesse des fils colorés sur le fond noir. Mais j’aime aussi l’effet miroir qui reflète le visage de l’observateur. Une vanité carnée mais fantomatique. Voilà le fil déroulé de mes inspirations et progressions.

Raphaël LAM

  • Date: 10 Sep 2022 - 15 Oct 2022

Galerie Autour de l’Image – 2019 – Droits réservés
Privacy Policy / Terms of Use